LA SHW - SALON DU LIVRE D'HISTOIRE DE WOIPPY

SALON 2003

Initié par la Ville de Woippy, la librairie Hisler-Even de Metz et la S.H.W., le premier Salon du Livre d'Histoire s'est tenu à Woippy les 22 et 23 novembre 2003, avec le parrainage de l'historien Pierre MIQUEL. Outre une soixantaine d'auteurs et d'éditeurs, ont participé à ce Salon l'Académie Nationale de Metz, Renaissance du Vieux Metz, la Fédération des Revues Culturelles Régionales, et des associations historiques locales comme le Club Marangeois d'histoire locale, les Amis du Vieux Plappeville, et ASCOMEMO (Mémoire de la Seconde Guerre mondiale).

Plusieurs conférences ont été présentées lors de ce Salon :
- " Le duc d'Orléans : Monsieur, frère du roi " (Christian BOUYER)
- " La Grande Guerre " (Pierre MIQUEL), devant environ 400 personnes!
- " Parcours d'Italie en Moselle " (Marie-Louise ANTENUCCI)

Le Républicain Lorrain écrivait le lendemain : " Salon du Livre d'Histoire : la consécration - Nul parmi les organisateurs de ce premier Salon du Livre d'Histoire n'aurait imaginé ni même osé espérer un tel succès ni qu'elle attirerait à Woippy autant de lecteurs passionnés. Entre séances de dédicaces et conférences de haut niveau, un nouveau rendez-vous annuel vient de naître. A inscrire au grand Livre d'Histoire de la ville de Woippy. Pour François Grosdidier, député-maire de Woippy, cette manifestation a été une magnifique réussite. C'était un formidable défi car nous avions visé très haut. Clé de voûte de cet édifice culturel, Pierre Brasme dit toute sa satisfaction : Notre objectif était de créer un espace de convivialité entre les auteurs et le public ; c'est un énorme succès, qui nous encourage et nous lance déjà pour le deuxième salon 2004 ".


Entouré de François Grosdidier, député-maire de Woippy,
et de Pierre Brasme, président de la SHW,
Pierre MIQUEL coupe le ruban inaugural.

 

SALON 2004

| Haut de page |


Le 2e Salon du Livre d'Historie de Woippy s'est tenu les samedi 20 et dimanche 21 novembre 2004. Outre quelque 80 auteurs, une place particulière a été accordée aux sociétés d'histoire locales et régionales, qui ont ainsi pu mieux se connaître entre elles, mieux se faire connaître, et diffuser leurs publications. Parmi elles, la Société d'Histoire de Woippy, l'Académie Nationale de Metz, le Club Marangeois d'Histoire locale, Renaissance du Vieux Metz, la Société d'Histoire du Sablon, le Cercle pour la Promotion de l'histoire de Joeuf, Présence du Souvenir Bourbonien en Lorraine, le Cercle d'Histoire de Moyeuvre...
Ce Salon a été inauguré le samedi 20 novembre en présence de son parrain, Pierre MESSMER, ancien Premier Ministre.
Monsieur Jean de VIGUERIE n'ayant pu se rendre au Salon, pour raisons de santé, afin d'y présenter une conférence sur Louis XVI, Monsieur Christian BOUYER a accepté de faire une causerie sur "La Grande Mademoiselle", la turbulente cousine de Louis XIV.


Pierre Messmer dédicaçant ses ouvrages


 

SALON 2005

| Haut de page |


La 3e édition du Salon du Livre d'Histoire s'est tenue les 19 et 20 novembre, sous le parrainage du professeur André KASPI, professeur à l'Université de Paris I - Panthéon Sorbonne et spécialiste mondialement connu de l'histoire des Etats-Unis et de la Shoah. Deux temps forts ont marqué ce Salon, d'une part le brillante conférence présentée devant plus de 200 personnes par André Kaspi, qui a expliqué avec beaucoup de talent et de maîtrise la politique menée par le régime nazi à l'encontre des Juifs jusqu'à la "solution finale", d'autre part l'animation organisée par le Café Littéraire de Metz avec la romancière lorraine Elise Fischer, dont plusieurs romans plongent leurs racines dans l'histoire de la Lorraine. Près de 80 auteurs et une quinzaine d'associations historiques étaient présentes sur le Salon de Woippy, qui s'impose définitivement comme une institution dans la vie culturelle locale et régionale.


Un public très nombreux pour la conférence d’André KASPI sur la SHOAH


 

SALON 2006

| Haut de page |


Le 4e Salon du Livre d’Histoire de Woippy a attiré près de 4500 visiteurs durant le week-end des 18 et 19 novembre 2006. Un Salon qui a rencontré un très grand succès, avec la présence d’une centaine d’auteurs, parmi lesquels une quarantaine extérieurs à la Lorraine, et de vingt associations historiques régionales. Sans doute est-ce aussi la personnalité du parrain qui a fait venir la grande foule à Woippy, puisqu’il s’agissait de l’historien de renommée internationale Marc FERRO. La Société d’Histoire de Woippy et la municipalité avaient également invité le professeur Armand ABÉCASSIS, qui a présenté une conférence très suivie sur « À l’origine du Christianisme, le messianisme de la communauté de Qûmran », à quelques mètres d’une vitrine contenant un fragment d’un manuscrit de Qûmran. Autre temps fort de ce Salon, un Café Littéraire autour de deux auteurs ayant publié récemment les témoignages d’anciens combattants de la Grande Guerre : Jean-Noël GRANDHOMME (Ultimes sentinelles) et Puierre BRASME (Un Breton chez les Zouaves). Le Salon a servi de cadre à la remise de deux prix : le traditionnel Prix René-Paquet a été décerné par Pierre Brasme à Mlle Christine GUTH, étudiante à l’Université de Metz, pour son mémoire de maîtrise « La première évacuation de la population de l’arrondissement de Thionville-Est : septembre-novembre 1939 », et le prix d’Histoire de la Ville de Woippy, remis par Marc Ferro à l’historien Christian PETITFILS pour son ouvrage Louis XIV.


Texte du discours de Pierre BRASME, président de la S.H.W

Woippy, Woippy la dynamique, Woippy l’innovante, Woippy, ville où l’on aime aller de l’avant, lancer défis et paris, créer l’événement et donner de grands rendez-vous.

Woippy où nous rassemble aujourd’hui, pour la 4e année consécutive, le Salon du Livre d’Histoire, dont vous nous faites, cher Monsieur Marc Ferro, le grand honneur d’être le parrain, après Pierre Miquel, Pierre Messmer et André Kaspi. Immense est donc aussi notre honneur d’accueillir en ce lieu l’historien de renommée mondiale que vous êtes, le père de la célèbre émission télévisée Histoire parallèle, le co-directeur des Annales, le président de l’Association pour la recherche à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, le spécialiste, entre autres, de l’histoire de la Russie et de l’URSS (spécialité qui vous a fait docteur honoris causa de l’Université de Moscou), l’auteur de nombreux ouvrages de référence comme Le Livre noir du colonialisme, Le choc de l’Islam, Cinéma et Histoire, Suez 1956 : la naissance d’un tiers monde, Nazisme et communisme, ou encore Les individus face aux crises du XXe siècle. Votre présence honore Woippy, elle honore notre Salon, elle honore tous les auteurs qui, autour de vous, présentent leurs ouvrages. Une autre présence honorera demain notre Salon, celle de Monsieur le Grand Rabbin de Metz.

Ce Salon du Livre d’Histoire est, vous le savez, Mesdames et Messieurs, le fruit de la volonté de la Ville de Woippy, de notre Société d’Histoire et de la librairie Hisler-Even, d’offrir un lieu de rencontre et de convivialité aux historiens, aux sociétés d’histoire locale et aux amoureux des livres historiques. À travers nos trois premiers salons, nous avons imposé cette manifestation comme l’un des grands rendez-vous littéraires régionaux, et lui avons donné de solides lettres de noblesse ; avec cette 4e édition, qui réunit une centaine d’auteurs représentant de nombreuses maisons d’éditions, plus de 20 associations d’histoire et deux expositions, nous voulons marquer notre volonté d’en faire l’un des plus importants du grand Est voire de l’hexagone en matière historique. Il nous reste à lui donner ce caractère transfrontalier que j’évoquais ici même l’an dernier, et qui sera notre priorité pour 2007, et peut-être aussi à réfléchir à l’organisation, en parallèle, à un colloque d’historiens.

A l’époque du tout Internet et du tout numérique, à l’époque où l’on a tant de mal, dans nos collèges et nos lycées, à motiver les jeunes pour l’étude d’un passé dont ils sont, comme nous, les héritiers, et à qui nous devons transmettre l’histoire comme l’on passe le témoin, à une époque où un nombre croissant de lecteurs préfère, à la réflexion et à l’information, l’étalage, l’inanité, la vacuité voire la vulgarité du livre dit « people », le livre historique prend valeur de trésor inestimable. Lire l’histoire enrichit et suscite la réflexion, lire l’histoire rapproche l’homme de ses racines, lire l’histoire enfin est un plaisir. À cet égard l’historien joue un rôle social éminent, et vous me permettrez, Monsieur Marc Ferro, de vous citer : « Le rôle de l'historien consiste à essayer de rendre le passé intelligible, et notamment son rapport avec le temps présent. L'historien doit conserver, expliciter, analyser, diagnostiquer. Il ne doit jamais juger. »

Il y a autour de nous, sur ces stands où vous accueillent les auteurs, des centaines de titres. De l’ouvrage spécialisé au roman historique, de la biographie aux souvenirs et témoignages, chacun y trouvera son compte. Mais permettez-moi de vous recommander un ouvrage qui pour moi symbolise à la fois la raison d’être de ce salon et la vocation de Woippy à l’accueillir. Ce livre n’a pas nécessité de recherches dans les salles d’archives, il n’est pas l’œuvre d’un historien, il ne plonge pas à travers les siècles, mais c’est plus qu’un livre d’histoire. Ce livre raconte simplement les gens qui l’ont écrit, les gens d’ici, les gens de Woippy, les gens de Woippy Saint-Eloy : « Saint-ELoy… une âme de village », un livre plein d’émotion, d’amitié, de solidarité, de tendresse, d’amour et d’humour, mais qui dit aussi la souffrance face aux préjugés et à l’intolérance. Ce livre, que j’ai eu le privilège de préfacer, a été écrit à partir des témoignages d’habitants de Saint-Eloy, dans le cadre de l’atelier d’écriture Le Chat Pitre Dort, sous la houlette de Colette Trabucco et de Kader Benmeliani. Lisez-le, ce livre, il est beau, il est simple, il est touchant…

Il y a une semaine, dans le cadre de l’exposition consacrée aux Huguenots, Metz accueillait au Temple Neuf l’Edit de Nantes et l’Edit de Fontainebleau. Aujourd’hui, c’est au tour de Woippy de créer l’événement, en présentant un fragment du célèbre manuscrit de la Mer Morte ; document deux fois millénaire, qui suscita des débats passionnés et bouleversa notre connaissance de l’histoire du judaïsme et du christianisme, et qui, chargé de mystère et de sacré, fait planer en ce lieu l’esprit de Qumrân. Qumrân, dont nous entretiendra demain après-midi Armand Abécassis, professeur de philosophie à l'Université de Bordeaux, et grand spécialiste de l’histoire comparée de ces deux grandes religions. Une conférence qu’honorera de sa présence Monsieur le Grand Rabbin de Metz.

La tradition veut que, en général, il n’y ait pas de Salon sans prix. Tout à l’heure, nous en décernerons deux. Pour la 16e année consécutive, la Société d’Histoire de Woippy attribuera son prix René-Paquet, qui couronnera, c’est la tradition, le travail d’une étudiante de l’Université de Metz. Le second prix, quant à lui, sera décerné pour la première fois : il s’agit du Prix d’Histoire de la Ville de Woippy… mais je laisserai au jury le soin de le présenter plus amplement.

Monsieur le Député-Maire, Monsieur le Sous-Préfet, Mesdames et Messieurs, nous avons travaillé afin que ce 4e Salon soit un grand Salon. Je ne doute pas un instant que ce sera le cas, et j’en remercie toutes celles et ceux qui y auront contribué, à commencer par le service culturel de la ville de Woippy. Votre présence, Monsieur Marc Ferro, le grand nombre et la qualité des auteurs et des intervenants invités, le dynamisme des nombreuses sociétés d’histoire ici présentes, tout est là pour un grand succès. Le public est déjà là et semble conquis. Alors bon Salon à tous, et vive le livre d’Histoire !


Pierre BRASME (à gauche) et François GROSDIDIER (à droite) accueillent Marc FERRO


La conférence d’Armand Abécassis :
« À l’origine du Christianisme, le messianisme de la communauté de Qûmran »


La remise des prix : le Prix René-Paquet à Christine GUTH (La première évacuation de la population
de l’arrondissement de Thionville-Est : septembre-novembre 1939)
et le Prix d’Histoire de la ville de Woippy à Christian PETITFILS (Louis XIV)


 

SALON 2007

| Haut de page |


« Ecouter et regarder. Tel pourrait être la marche à suivre pour goûter à tous les plaisirs du Salon du Livre d’Histoire de Woippy. La cinquième édition s’est déroulée le week-end dernier (17 et 18 novembre). Cent auteurs et vingt associations ont présenté leur travail. Et c’est dingue le nombre d’ouvrages que l’on peut y trouver. Pour les enfants, pour les adultes, pour les initiés, pour les novices, bref pour tout le monde… Ce sont d’abord des auteurs assis derrière une table, prêts à discourir de leur production. Montrer un signe d’intérêt et c’est parti. Plutôt convaincants. A les écouter parler, on pourrait facilement repartir les bras chargés d’histoire. Un qui vous parle de sorcellerie, l’autre de l’histoire des jeux, l’autre d’Egypte. A chaque fois avec le même bagou. La plus jeune auteur se nomme Florence Lhote. A 20 ans, elle présente son premier roman, qui raconte ses trois semaines passées comme réserviste dans les Vosges. Pas très loin d’elle, Pierre Brasme, président de la Société d’Histoire de Woippy, organisateur de ce salon, Christian Bouyer, Jean-Yves Empereur, François Roth, Jean-Christian Petitfils, cohabitent. Au micro, Yamina Berrabah évoque son témoignage dans son roman « Algérienne à perpétuité ». Un peu partout ailleurs, les gens discutent. D’histoire évidemment, mais pas seulement. Avec les visiteurs ou entre eux, les auteurs échangent. Beaucoup. Dans tous les coins, ça papote… » (Article paru dans le journal La Semaine)


Texte du discours de Pierre BRASME, président de la S.H.W

Au nom de la Société d’Histoire de Woippy, je suis heureux, pour la cinquième année consécutive, de vous souhaiter la bienvenue au Salon du Livre d’Histoire.

L’enfant que nous avons porté sur les fonts baptismaux au mois de novembre 2003 a grandi, a mûri, s’est fortifié. Sous les regards bienveillants de ses parrains successifs, Pierre Miquel, Pierre Messmer, André Kaspi et Marc Ferro, il a pris de l’assurance et acquis sa notoriété. Il a tout, désormais, pour faire notre fierté, et, en soufflant les bougies de son cinquième anniversaire, nous lui souhaitons de continuer à se développer et à rayonner non seulement dans l’agglomération messine mais aussi en France et au-delà de nos frontières proches… la présence de quelques auteurs belges est à cet égard de bon augure !

Notre Salon a tous les atouts pour accroître son audience. D’abord, l’intérêt croissant du public pour l’histoire, dont la connaissance se révèle à la fois comme un besoin, mais aussi comme un pur plaisir intellectuel : lire un ouvrage ou un article historique, regarder une émission ou un film d’histoire, écouter un conférencier historien, découvrir l’histoire à travers le patrimoine qu’elle nous a transmis, ne peut qu’agréablement enrichir et, souvent, porter à s’interroger et à réfléchir sur notre passé, sur notre présent, sur nous-mêmes.

Second atout de notre Salon, la diversité des approches de l’histoire, que permettent le nombre des auteurs présents et la variété des ouvrages proposés : la centaine d’auteurs que nous accueillons représente, à travers leurs livres, de quoi satisfaire tous les goûts, de la biographie de Charles VIII à l’histoire de la Bavière, de la sorcellerie à Metz et dans le Pays messin aux grandes affaires criminelles au XIXe siècle, et des institutions de la République messine à l’histoire des vins de Moselle. Des auteurs qui représentent des maisons d’éditions en nombre croissant, dont je ne citerai, au niveau régional, que Serpenoise, La Nuée Bleue ou Pierron, et, sur le plan national, Ouest-France, Officine et Perrin.

Troisième atout qui offre au Salon de Woippy un plus incontestable : la grande conférence du dimanche. Après « la bataille de la Marne » de Pierre Miquel, « La Grande Mademoiselle » de Christian Bouyer », « la Shoah » d’André Kaspi, « Judaïsme et Christianisme » d’Armand Abécassis, nous aurons le privilège d’assister, demain à 15 heures, à la conférence sur « Alexandrie la Magnifique », que présentera l’un des plus célèbres archéologues de notre époque, Jean-Yves Empereur, fondateur et directeur du Centre d’Etudes Alexandrines, et qui dirige depuis les fouilles, terrestres et sous-marines de la célèbre cité fondée au IVe siècle avant J.-C. par Alexandre le Grand. Accueillir Jean-Yves Empereur est pour Woippy et son Salon un honneur, et je suis persuadé que vous viendrez très nombreux l’entendre parler de cette ville dont le nom seul évoque ce rêve oriental qui, sans nul doute, en a fasciné plus d’un !

Trois atouts maîtres, et cela dans un climat de convivialité que nous cultivons et que nous tenons à préserver par-dessus tout. Notre Salon n’est pas une foire aux livres, notre Salon n’est pas une réunion de spécialistes, c’est un lieu de rencontres entre ceux qui écrivent l’histoire et ceux qui la lisent, et qui réunit par conséquent ceux qui aiment l’histoire, quelles que soient leurs idées politiques, religieuses ou philosophiques. Spécificité historique, convivialité, neutralité, doivent être et demeurer les trois piliers qui portent le Salon du Livre d’Histoire de Woippy.

À vous tous, je souhaite un agréable Salon dans notre ville de Woippy.


INVITÉ D’HONNEUR ET CONFÉRENCIER :
JEAN-YVES EMPEREUR

Inviter à Woippy l’archéologue mondialement connu Jean-Yves EMPEREUR était le pari lancé pour ce 5e Salon du Livre d’Histoire de Woippy. Pari gagné, puisque le fondateur et directeur du Centre d’Etudes Alexandrines (CEAlex), à qui l’on doit de nombreuses fouilles et la découverte des vestiges du Phare d’Alexandrie et de la Nécropole, n’a pas hésité à faire le voyage et à honorer le Salon de sa présence et d’une conférence, suivie par près de 300 personnes.


Jean-Yves Empereur aux côtés de François Roth et de Jean-Christian Petitfils



La remise des prix du Salon du Livre d’Histoire :
entourés (de gauche à droite) de J.-C. Petitfils, P. Brasme, F. Grosdidier, P. Thill, M. Thoen, C. Astié,
les lauréats 2007 présentent leur diplôme : à gauche, Catherine XANDRY (Prix René Paquet)
au centre, Florent RÖMER (Prix d’Histoire de la Ville de Woippy).


| Haut de page | Salons suivants : 2008-2009-2010 , 2011-2015 |